^

Politique

Spéculation sur notre santé

Scandale. Des laboratoires proposent des tests à 100 euros pour des résultats plus rapides

Des laboratoires proposeraient à leurs patients d'obtenir plus rapidement le résultat de leurs tests Covid-19, moyennant des compensations financières de 100 euros.

jeudi 17 septembre

Crédits image : Jeff Pachoud / AFP

Selon Europe 1 et BFM, des laboratoires proposent à leurs patients d’obtenir plus rapidement le résultat de leurs tests moyennant des compensations financières de 100 euros. Un scandale de plus, symptomatique du chaos qui règne autour de la politique de test proposée par le gouvernement, entre files d’attente à rallonge et délais interminables.

BFM a ainsi obtenu des témoignages, notamment en Seine Saint Denis, de patients à qui on aurait proposé de raccourcir les délais de résultats pour leurs tests moyennant des contre parties financières. "Arrivée à l’accueil, on m’a dit que si je voulais obtenir mes résultats très vite, en une heure, je devais verser 100 euros" explique une patiente.

Comme l’explique Europe 1 "Certains laboratoires ont flairé le bon filon : gagner du temps contre de l’argent, c’est-à-dire quelques billets pour faire remonter un dossier sur le dessus de la pile. Cette pratique illégale ne gêne pas ce laboratoire du centre de Paris : "C’est payant, 24 à 48 heures maximum, juste pour un PCR", détaille-t-on à l’accueil. Le prix ? "80 euros hors taxe, 96 euros TTC.""

Ces pratiques semblent donc répandues et justifiées par la direction des laboratoires, pourtant elles sont illégales et surtout scandaleuses. De fait, ces centres de dépistages utilisent le chaos et l’impréparation généralisée générée par la politique de tests du gouvernement pour s’assurer des profits. Alors que les tests sont censés être gratuits et accessibles à tous, ces pratiques montrent bien l’envers du décors. Elles sont une facette de la gestion catastrophique du dépistage, avec des délais de plus en plus long et des infrastructures défaillantes. Dans les zones les plus touchées par le virus, il faut parfois attendre plus d’une semaine pour obtenir le résultat de son test. Pourtant, dans le même temps le gouvernement a raccourci la période obligatoire de quarantaine à sept jours, car ce seraient les plus contagieux. Des contradictions de plus en plus problématiques alors que le nombre de cas augmente et que l’épidémie semble repartir, l’OMS s’inquiétant du niveau "alarmant" des contaminations en Europe.

Face à ces manœuvres, il faut revendiquer des tests gratuits et massifs, car seul le dépistage systématique peut permettre de limiter la progression du virus. D’autant plus que ce sont les travailleurs précaires, jeunes ou des quartiers populaires, obligés de rendre des comptes à leur patron s’ils tombent malade qui sont les premiers touchés.




Mots-clés

Covid-19   /    Coronavirus   /    Scandale   /    Santé   /    Politique