×

Solidarité ouvrière

Raffinerie de Normandie. Les grévistes reprennent le piquet face à la police et votent la reconduction

Face aux réquisitions mises en place par l’Etat pour casser la grève des raffineurs de la plateforme pétrolière de Normandie, les travailleurs et la jeunesse répondent par la solidarité. Ce midi, des centaines de grévistes et de soutiens ont fait reculer la police et ont repris le piquet de grève. La reconduction de la grève a ensuite été votée.

Rafael Cherfy

24 mars 2023

Facebook Twitter
 Raffinerie de Normandie. Les grévistes reprennent le piquet face à la police et votent la reconduction

Crédits photo : Révolution Permanente

Alors que le gouvernement tente de briser la grève des raffineries par des réquisitions, la raffinerie Total de Normandie continue de résister à l’offensive grâce à la solidarité. Mercredi, suite à l’annonce des réquisitions, c’est plus de 300 grévistes de l’ensemble des zones industrielles havraises, ainsi que des étudiants, qui ont permis de déjouer temporairement l’offensive anti-grève du gouvernement. Dans la continuité, un nouveau rassemblement de soutien était appelé ce vendredi à 12 h 45 devant la plus grande raffinerie de France.

Des centaines de travailleurs et d’étudiants ont répondu présent : des dockers et éboueurs du Havre, des travailleurs du dépôt pétrolier de la CIM, de la centrale nucléaire de Paluel, des militants de l’union locale CGT Harfleur et du Havre, de l’union départementale CGT de l’Eure, du personnel de l’éducation, des énergéticiens, des travailleurs de la CGT Sidel et de la CGT Chevron, ou encore le rappeur havrais Médine.

À eux se sont joints ajouté 150 étudiants et travailleurs venus avec deux bus affrétés depuis Paris par le réseau pour la grève générale. Parmi eux, des étudiants, des cheminots, des travailleurs de la RATP, des raffineurs du site Total de Grandpuits, mais aussi la comédienne Adèle Haenel et le philosophe Frédéric Lordon.

Très tôt ce matin, une cinquantaine de policiers avaient nassé les raffineurs et leurs soutiens devant la plateforme de Normandie. Finalement, vers 8 heures, les grévistes ont réussi à reprendre le piquet, mais la police bloquait l’accès aux soutiens.

Ce midi, alors qu’un important dispositif policier se présentait devant les soutiens rassemblés, ces derniers ont commencé à s’avancer pour rejoindre les portes de la raffinerie et ont finalement réussi à faire reculer la police pour reprendre le piquet de grève. Une énorme démonstration de la solidarité face à la répression que tente de déployer le gouvernement.

En suivant, les raffineurs et leurs soutiens ont tenu le piquet de grève tout en multipliant les interventions et les slogans, le tout dans une ambiance combative. Les raffineurs se sont ensuite réunis en assemblée générale et ont décidé de voter la reconduction de la grève.


Facebook Twitter
Acharnement : InVivo relance une procédure de licenciement après sa défaite aux Prud'hommes

Acharnement : InVivo relance une procédure de licenciement après sa défaite aux Prud’hommes

« L'impunité patronale doit cesser » : Sophie Binet soutient Christian Porta face à l'acharnement d'InVivo

« L’impunité patronale doit cesser » : Sophie Binet soutient Christian Porta face à l’acharnement d’InVivo

Fusion de l'audiovisuel public : une grève massive contre le projet de Macron

Fusion de l’audiovisuel public : une grève massive contre le projet de Macron

Débrayages quotidiens, journées fortes : l'AG des Neuhauser vote la grève en soutien à Christian Porta

Débrayages quotidiens, journées fortes : l’AG des Neuhauser vote la grève en soutien à Christian Porta

Répression à l'usine de Toray : le secrétaire fédéral de la FNIC-CGT menacé de licenciement

Répression à l’usine de Toray : le secrétaire fédéral de la FNIC-CGT menacé de licenciement

Victoire : les Prud'hommes ordonnent la réintégration de Christian Porta, délégué CGT

Victoire : les Prud’hommes ordonnent la réintégration de Christian Porta, délégué CGT

Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

4 grévistes de Rougier & Plé menacé·es de licenciement suite à leur mobilisation

4 grévistes de Rougier & Plé menacé·es de licenciement suite à leur mobilisation