^

Du Pain et des Roses

8 Mars

Pour le 8 mars, la police nationale rend hommage... aux hommes

En cette journée internationale de lutte pour les droits des femmes, la police nationale du Puy-de-Dôme (63) a eu la brillante idée de rendre hommage sur son compte Twitter… aux courageux hommes qui auraient selon elle permis l’émancipation des femmes. Un tweet particulièrement méprisant qui a été supprimé face aux nombreuses critiques.

mardi 8 mars

Le tweet de la police nationale du Puy-de-Dôme - Police nationale 63 sur Twitter

La police nationale du Puy-de-Dôme a voulu célébrer la journée internationale de lutte pour les droits des femmes en faisant une « dédicace à tous ces #hommes sans qui rien n’aurait été possible », à savoir Jules Ferry, Jean Jaurès ou encore Charles de Gaulle. Ce tweet désormais supprimé a tout d’un fake parodique tellement il est caricatural du mépris de la police pour les luttes féministes.

En mettant consciemment en avant des figures masculines pour célébrer le 8 mars, la police du Puy-de-Dôme vise par là à invisibiliser les mouvements de femmes et les figures féministes qui ont lutté pour leur émancipation. Une façon de dénaturer la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, initiée en 1910 par la révolutionnaire socialiste Clara Zetkin et la conférence internationale des femmes socialistes.

En rendant hommage à Jules Ferry pour l’enseignement obligatoire et à Charles de Gaulle ou Jean Jaurès pour le droit de vote des femmes, ce tweet nie au passage que ces acquis pour les femmes ont été arrachés par leurs luttes et leurs mobilisations et non honorablement accordés par les politiques au pouvoir, les deux premiers cités étant en plus des hommes politiques éminemment réactionnaires.

Une position de la part de la police qui n’a en réalité rien d’étonnant dès lors que cette institution participe activement à reproduire l’oppression patriarcale, non seulement dans les commissariats tel que cela a été massivement dénoncé notamment par le hashtag #DoublePeine mais aussi en participant à l’application des politiques racistes, sécuritaires et réactionnaires qui touchent en premier lieu les femmes racisées, précaires, musulmanes.



Mots-clés

patriarcat   /    Police   /    8 Mars   /    Du Pain et des Roses   /    Du Pain et des Roses