^

Culture et Sport

Art sur gilet

« Plein le dos » : la créativité des Gilets jaunes s’étale sur Tumblr

Sur Tumblr, le projet « Plein le dos » revendique une approche artistique et militante en collectant des centaines de photos de « dos de Gilets ».

lundi 4 février

Depuis 2 mois et demi, les Gilets jaunes sont devenus le réceptacle de milliers de revendications, remplaçant les traditionnelles banderoles et pancartes. Sur Tumblr, le projet « Plein le dos » revendique une approche artistique et militante en collectant des centaines de photos de « dos de Gilets ».

L’une des personnes à l’origine du projet nous raconte : « L’idée est de collecter les dos de gilets partout en France depuis l’acte 1, de les exposer, d’utiliser cette galerie en réponse aux discours de haine : « regardez » ! D’archiver et de construire la mémoire de la France des gilets jaunes contre le seul discours dominant. Il a donc aussi une perspective patrimoniale. »

« Plein le dos » vise ainsi à lutter contre le discours médiatique et gouvernemental, qui tente de faire passer les Gilets jaunes pour un mouvement d’extrême-droite :
« L’idée est apparue comme une évidence suite aux manifestations parisiennes et aux messages et dessins vus sur les dos de gilets qui racontaient autre chose que ce que disaient les médias dominants à propos du mouvement des gilets jaunes. Des messages de colère, des messages quelque peu vulgaires, mais surtout des messages solidaires de travailleurs demandant des hausses de salaires pour pouvoir vivre dignement, des infirmières, des enseignants, des auxiliaires de vie, des ouvriers. D’autres messages pour l’écologie, des citations politiques et émancipatrices, des dessins ou caricatures, de la poésie et de l’humour donc etc. Au moment où on entendait parler de cahiers de doléances ou de débat national, au moment où certains disaient qu’il ne s’agissait que d’un mouvement d’illettrés haineux, il nous a semblé indispensable de donner à voir ce que nous, nous voyions. »

L’initiative très réussie atteint son objectif, en étalant la créativité des Gilets jaunes, entre jeux de mot - « Ils ont la police, on a la peau dure », « Pas un radis pour les uns, paradis pour les autres », « Assez des coups, assez des coûts » -, punchlines – « Ni patrie, ni mari, ni patron », « Qui sème la misère, récolte la colère » -, revendications – « Nous voulons tout », « RIC en toute matière » -, mais aussi poésie, dessins, etc…




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Culture et Sport