^

Politique

Corruption

Nouveau scandale chez LR : le président du Grand Paris accusé de détournement de fonds

Patrick Ollier, président LR du Grand Paris et maire de Rueil-Malmaison, est visé par une plainte pour détournement de fonds publics . Il est soupçonné d’avoir cédé un bâtiment de sa commune à un promoteur proche, en échange d'avantages accordés à sa famille.

jeudi 15 avril

Crédits photo : AFP

L’association Anticor a porté plainte contre Patrick Ollier, président Républicain du Grand Paris et maire de Rueil-Malmaison, au tribunal de Nanterre pour « prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics ». Les soupçons se portent sur un détournement de fond autour de la vente d’un bâtiment de Rueil-Malmaison en 2017, a un promoteur proche du maire. La cession de ce bâtiment ce serait déroulée dans des conditions qui interrogent d’après Médiacités.

D’après la plainte, le promoteur aurait accordé en amont des avantages à des proches de Patrick Ollier, notamment à son fils et à son ancien directeur général des services . Plusieurs transactions seraient ainsi pointées du doigt comme des prises illégale d’intérêts . Le directeur général des services en question aurait obtenu un appartement de fonction luxueux entre 2007 et 2017 , de manière abusive, pouvant représenter un détournement de fonds publics de près de 490 000 euros d’après Anticor .

Mais ce n’est pas tout , le maire de Rueil-Malmaison et son DGS sont également soupçonnés de faux et usages de faux dans le cadre d’un permis de construire qu’ils auraient accordé. De son côté Ollier a déclaré qu’il allait porté plainte contre Anticor et Médiacités pour diffamation et dénonciation calomnieuse .

Cette nouvelle affaire de corruption au sein des Républicains est loin d’être un cas isolé. On se souvient évidemment de l’affaire Fillon, qui avait éclaté en plein cœur de la campagne présidentielle de 2017. Plus généralement, les affaires qui s’enchaînent au sommet de la caste politicienne prouvent que contrairement à ce que Macron annonçait, la « moralisation de la vie politique » est toute relative. Au contraire, les classes dominantes semblent jouir d’une impunité totale, tout en n’ayant de cesse de demander des efforts à la majorité d’entre nous. Entre cette affaire et les restaurants clandestins de Chalençon , ils semblent s’acharner à prouver leur hypocrisie.




Mots-clés

corruption   /    Les Républicains   /    Politique