^

Notre classe

Assez De Vies Broyées

Mort de deux ouvriers du BTP en Seine et Marne

Deux ouvriers de l'entreprise Colas, sont morts sur le chantier du square Georges Meunier, à Torcy : une plaque de béton s’est abattue sur eux. Le BTP est un des secteurs où on compte le plus d'accidents du travail : les normes de sécurité étant sans cesse bafouées pour augmenter les profits au mépris des conditions de travail des ouvriers. Anthony Liam

vendredi 20 janvier 2017

Le mercredi 18 janvier, aux alentours de 14 heures, une plaque de béton de trois tonnes levée par une pelleteuse tombe, alors que des ouvriers se trouvaient dessous. L’un d’eux, âgé de 52 ans, va mourir sur le coup, un deuxième va être grièvement blessé et décèdera durant la nuit de mercredi à jeudi et, un troisième aura une fracture à la jambe. La plaque de béton était soulevée par trois fixations, dont deux se sont détachées faisant basculer la plaque.

La direction du groupe n’a, pour l’instant, pas souhaité se prononcer sur les causes de l’accident mais, selon le commissariat de Noisiel en charge de l’enquête, les conditions de sécurité n’auraient pas été respectées durant la manœuvre. Les patrons, cherchent constamment à faire travailler les ouvriers plus rapidement et à moindre coût sans se soucier de leur condition de travail et de sécurité.

La situation de ce chantier est malheureusement loin d’être isolée : elle vient révéler les méthodes pratiquées par les patrons du BTP, mais pas seulement. Ainsi, chaque année, ce sont plus de 500 personnes qui meurent dans des accidents du travail, et presque autant des conséquences d’une maladie professionnelle, dans un silence quasi-complet. Face à ces vies broyées, si nous ne mobilisons pas pour faire respecter les règles de sécurité, ces deux ouvriers morts seront malheureusement loin d’être les derniers.




Mots-clés

Précarité   /    #AssezDeViesBroyées   /    Notre classe