×

Guerre et réarmement

Cinq enjeux du sommet de l’OTAN à Madrid pour renforcer l’impérialisme américain et européen

Réarmement, réorientation stratégique contre la Russie et la Chine, élargissement de l’OTAN par la Scandinavie, lutte pour les combustibles fossiles et contrôle militaire des migrations causées par la guerre du pain : les cinq éléments clés du sommet de l’OTAN à venir.

Sergio Linares

3 juin 2022

Facebook Twitter

Les 29 et 30 juin prochains, Madrid accueillera le sommet de l’OTAN. Un événement capital dans le contexte de revitalisation, après l’invasion réactionnaire de l’Ukraine par le régime de Poutine, de la plus importante alliance militaire des puissances impérialistes.

L’ordre du jour de la réunion ne laisse aucun doute : les États-Unis et leurs partenaires européens se préparent à une offensive impérialiste sans précédent. Et les peuples d’Afrique et les pays semi-coloniaux verront leurs chaînes s’alourdir. Combattre l’impérialisme dans nos propres pays impérialistes devient une nécessité de plus en plus urgente pour empêcher nos gouvernements et nos États capitalistes de nous conduire à la barbarie.

Un réarmement sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale

La demande historique des Etats-Unis, en direction de leurs partenaires de l’Alliance, d’augmenter le budget alloué aux dépenses militaires a finalement été satisfaite. En Allemagne, le chancelier Scholz, avec l’accord de l’opposition, vient de modifier la Constitution allemande afin de débloquer un fonds de 100 milliards d’euros qui permettra d’atteindre 2 % du PIB pour les dépenses de défense. Cette situation est sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et consacre un véritable renouveau de l’impérialisme allemand.

Cette part de 2 % devient ainsi une référence pour le reste des partenaires de l’UE. À commencer par l’hôte du sommet, Pedro Sánchez, qui a annoncé ce lundi lors de l’événement commémorant le 40e anniversaire de l’entrée de l’Espagne dans l’Alliance que l’augmentation des dépenses militaires commencera à se refléter dans le prochain budget général de 2023.

Une nouvelle stratégie contre la Russie et la Chine

Le sommet accouchera d’un nouvelle orientation stratégique pour l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nords car celle décidée en 2010 est désormais obsolète. Ce sera la huitième fois que l’OTAN actualise ses fondements stratégiques depuis sa fondation en 1949, lorsque l’impérialisme américain et européen avait défini l’encerclement de l’URSS et le déploiement d’armes nucléaires.

La confirmation de l’antagonisme croissant contre la Chine, position sur laquelle les Etats-Unis ont réussi à aligner l’UE et d’autres partenaires océaniques comme l’Australie, et la confrontation avec la Russie seront désormais les deux principales lignes d’action pour la période à venir. Les tendances à de nouveaux et plus grands affrontements entre puissances laissent présager la possibilité de conflits aux conséquences imprévisibles.

Élargissement de l’OTAN par les pays scandinaves : encerclement de la Russie et contrôle des nouvelles routes arctiques

L’une des décisions les plus importantes à prendre sera de répondre à la demande de la Finlande et de la Suède de rejoindre l’Alliance. Une décision qui aura pour effet d’étendre la frontière de l’OTAN avec la Russie de 1 300 kilomètres et d’accroître la possibilité « d’accidents » pouvant conduire à une escalade militaire. L’étalement de l’OTAN s’accélère et l’encerclement de la Russie par la même occasion, alors même que jusque dans l’Alliance certains l’analysent comme l’une des raisons sous-jacentes du conflit actuel.

D’autres pays, comme le Danemark, n’ont pas encore franchi cette étape mais viennent d’approuver leur intégration dans la politique de défense commune de l’UE. L’expansion militaire de l’OTAN et de l’UE dans cette région vise également à se positionner dans la guerre pour l’Arctique. La fonte des glaces due au changement climatique promet l’ouverture de nouvelles routes commerciales maritimes et l’exploitation de ses réserves de gaz et de pétrole, qui représentent respectivement 30 % et 13 % des réserves mondiales de pétrole et de gaz.

Protéger l’énergie : le point culminant d’une guerre commerciale

Alors que la Russie a déjà coupé les livraisons de gaz à la Pologne, aux pays baltes, à la Bulgarie et aux Pays-Bas. Que l’UE a réussi à contourner le veto hongrois sur les importations de pétrole. La guerre énergétique sera un autre point central du sommet et de la nouvelle stratégie de l’Alliance.

Les conséquences de la situation se font déjà sentir dans la chute de la croissance et l’inflation, qui a atteint en mars 7,8 % dans l’UE. L’arrêt total du robinet de gaz, qui pourrait provoquer un véritable cataclysme économique en Europe, ne s’est pas encore produit, mais il n’est pas totalement exclu. Dans ce contexte, l’OTAN examinera un plan économique et militaire visant à protéger et à sauvegarder les approvisionnements énergétiques de ses membres. Les promesses de "conversion verte" avec lesquelles les fonds Next Generation ont été vendus cèdent la place à un regain d’intérêt pour les combustibles fossiles et à une lutte mondiale pour ceux-ci qui ne peut qu’augurer davantage de concurrence, de confrontation et de nouvelles guerres impérialistes pour le contrôle de ces ressources limitées.

Combattre la faim avec des canons : la proposition de l’impérialisme européen contre l’Afrique

L’autre région que le sommet de Madrid examinera pour l’intégrer à la nouvelle stratégie de l’Alliance est l’Afrique du Nord et le Sahel.

La Russie a renforcé sa présence militaire dans la région, dans des pays comme le Mali, la République centrafricaine et le Burkina Faso. Dans le même temps, l’UE discute de trois nouvelles missions impérialistes, dont une au Burkina Faso, ainsi qu’au Niger et dans le Golfe de Guinée. Le plus fervent défenseur de cette ligne est le gouvernement de Pedro Sánchez, le président du gouvernement espagnol. Les raisons officielles pour accorder à cette région une attention similaire à celle de l’Europe de l’Est sont le danger du terrorisme djihadiste et les tensions croissantes entre les pays alignés sur des puissances différentes, comme celle qui se développe entre le Maroc et l’Algérie. Toutefois, l’insistance de M. Sánchez est étroitement liée aux prévisions à court et moyen en terme de migration.

Le blocage de l’exportation de céréales ukrainiennes et russes menace d’affamer plusieurs millions de personnes, notamment en Afrique et au Moyen-Orient. L’OTAN et ses États membres veulent garantir l’existence d’États stables et alliés qui serviront de tampon efficace pour les millions de personnes qui fuient la famine et la sécheresse. L’abandon définitif du peuple sahraoui à Mohamed VI en échange de l’intervention de la dictature marocaine à la frontière sud de l’UE, comme la Turquie à la frontière est, n’est qu’un avant-goût de ce que cette escalade impérialiste réserve aux peuples africains.


Facebook Twitter
Sommet Etats-Unis et Japon : une intensification des tensions dans l'Indopacifique

Sommet Etats-Unis et Japon : une intensification des tensions dans l’Indopacifique

Les conséquences désastreuses de la politique de l'enfant unique

Les conséquences désastreuses de la politique de l’enfant unique

Les limites de la restauration bourgeoise

Les limites de la restauration bourgeoise


Réactualisation de l'époque de « crises, guerres et révolutions » et perspectives pour une gauche révolutionnaire

Réactualisation de l’époque de « crises, guerres et révolutions » et perspectives pour une gauche révolutionnaire


Passe d'armes à l'ONU : les Etats-Unis affaiblis par leur soutien au génocide

Passe d’armes à l’ONU : les Etats-Unis affaiblis par leur soutien au génocide

Paix avec le Yémen ou alignement sur les Etats-Unis : l'Arabie saoudite à la recherche d'une troisième voie

Paix avec le Yémen ou alignement sur les Etats-Unis : l’Arabie saoudite à la recherche d’une troisième voie

Donald Trump veut-il vraiment sortir de l'Otan et s'allier avec Poutine ?

Donald Trump veut-il vraiment sortir de l’Otan et s’allier avec Poutine ?

Evergrande placé en liquidation judiciaire : la crise de l'immobilier chinois s'aggrave encore

Evergrande placé en liquidation judiciaire : la crise de l’immobilier chinois s’aggrave encore