^

Jeunesse

Révoltes en Iran

Le Poing Levé soutient la jeunesse iranienne en lutte !

Depuis une dizaine de jours, l’Iran est secoué par des mobilisations massives après le meurtre brutal de Mahsa Amini. Des milliers de jeunes dénoncent la responsabilité du gouvernement théocratique iranien et expriment leur colère profonde contre ce système. Les jeunes du Poing Levé leur apportent tout leur soutien !

mercredi 28 septembre

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement ultra réactionnaire de l’Ayatollah Khamenei a restreint les droits des femmes, en instaurant l’obligation de porter le hijab et le fait d’avoir la permission de son conjoint ou de son père pour sortir du pays, en interdisant l’avortement ou encore l’accès aux stades.

Ces attaques contre le droit des femmes à disposer de leur corps et de leurs mouvements vont de pair avec un musèlement plus général de l’entièreté de la société, et en particulier de la jeunesse. En Iran, les bars et les boîtes de nuit n’existent pas et il est impossible de manifester ou de parler librement sur les réseaux sociaux sans se faire brutalement réprimer.

Cette répression permanente s’est exprimée de manière encore plus violente ces derniers jours et selon les ONG, plus de 75 morts ont déjà été tuées et plus de 1200 personnes ont été arrêtées par la police pendant les manifestations. Le gouvernement a également coupé la connexion à internet pour empêcher les images de la répression de tourner sur les réseaux sociaux et a fermé les universités pour empêcher tout début d’auto-organisation dans la jeunesse.

Si le régime iranien emploie toutes ses forces à réprimer les femmes et la jeunesse, c’est bien parce que la situation est particulièrement explosive et met en danger l’existence même du régime. Dans un contexte de situation économique particulièrement dégradée, avec une inflation à plus de 50% et un taux de chômage à 25% dans la jeunesse, cette dernière n’a aucune perspective d’avenir.

La jeunesse iranienne n’a donc rien à attendre d’un gouvernement qui les réprime et ne leur offre aucune perspective d’avenir. Mais elle n’a rien à attendre non plus des pays occidentaux, qui sont les premiers responsables de la situation économique de l’Iran. Depuis plusieurs décennies en effet, les États-Unis et l’Union Européenne ont adopté une série de sanctions économiques contre l’Iran touchant au commerce et au domaine financier. Depuis, l’Iran a perdu près de la moitié de ses revenus pétroliers et 30% de son commerce extérieur, sans que ces sanctions ne l’empêchent de développer son programme nucléaire, raison pour laquelle les puissances impérialistes auraient décidé de ses sanctions en premier lieu.

Or, ce sont la jeunesse, les femmes et les travailleurs qui sont en première ligne des conséquences de ces sanctions. C’est pourquoi nous qui vivons en France et exprimons notre solidarité avec le peuple iranien en lutte, nous n’avons aucune confiance en notre propre gouvernement pour lui venir en aide car nous savons que la politique des puissances impérialistes est uniquement déterminée par leurs intérêts et ceux du patronat occidental et pas par ceux de la population iranienne.

Nous ne portons aucun espoir dans le gouvernement Macron et ses déclarations quant au sort des femmes iraniennes. Quand Macron rencontre Ebrahim Raïssi, le chef de l’État iranien, et lui serre la main, ou que sa police réprime les manifestations devant l’Ambassade de l’Iran, il est clair que ces déclarations sont plus qu’hypocrites.

Nous dénonçons également les tentatives d’instrumentalisation du meurtre de Mahsa Amini par la droite et l’extrême-droite, qui en profitent pour multiplier les sorties racistes et réactionnaires et en profitent pour justifier les attaques contre les femmes voilées en France. Trop couvertes ou pas assez, c’est aux femmes de décider !

Au Poing Levé, nous exprimons toute notre solidarité avec la jeunesse iranienne qui relève la tête pour un autre avenir. En Iran, en France et partout ailleurs, la bourgeoisie se prépare à nous faire payer les crises dont ils sont responsables en attaquant nos droits, comme c’est le cas aux États-Unis avec le droit à l’avortement, en France où le gouvernement nous impose des jobs précaires ou veut nous mettre au pas avec le Service national universel, ou en Iran où le régime théocratique réprime brutalement toute contestation.

Ce qui est sûr, c’est que l’issue ne viendra pas des gouvernements impérialistes ou des courants réactionnaires qui soutiennent hypocritement les mobilisations pour cracher leur venin islamophobe mais de la jonction avec les travailleurs qui sont également en première ligne des sanctions des pays impérialistes. C’est en se battant aux côtés de la classe ouvrière iranienne, qui est au coeur de la production et s’est déjà battue contre le régime et pour de meilleurs salaires et conditions de vie, à l’image de la grève historique dans le secteur du pétrole l’année dernière, que la jeunesse et les femmes iraniennes pourront renverser le régime en place et aspirer à un autre avenir. En France également, nous avons tout intérêt à nous battre avec la classe ouvrière, qui se fait exploiter par les grandes entreprises capitalistes au service desquelles travaille justement le gouvernement Macron et qui subit les réformes antisociales et pro-patronales de ce même gouvernement.

Partout dans le monde, la jeunesse a intérêt à se solidariser avec celle des autres pays, car nous avons bien plus en commun avec la jeunesse iranienne ou américaine qu’avec nos propres gouvernements. Alors solidarité avec la jeunesse iranienne en lutte !



Mots-clés

Révoltes   /    Le Poing Levé   /    Iran   /    Manifestation   /    Jeunesse   /    International