^

Politique

29 septembre

La police réprime des lycéens à coups de boucliers et de gaz lacrymogène à Paris

Ce jeudi, le lycée Colbert était bloqué à Paris à l’occasion de la journée de grève interprofessionnelle pour les salaires. La police est rapidement intervenue, réprimant à coups de boucliers et de gaz lacrymogène les élèves mobilisés.

jeudi 29 septembre

Crédit photo : capture d’écran @AdrienAdcaZz

Ce jeudi, les élèves du lycée Colbert à Paris ont bloqué leur établissement à l’occasion de la journée de grève interprofessionnelle appelée par plusieurs centrales syndicales pour les salaires et contre la vie chère. Et une nouvelle fois, face à la mobilisation lycéenne, le gouvernement a répondu par la matraque.

Devant le lycée Colbert, dans le IXᵉ arrondissement de Paris, les lycéens mobilisés ont fait face aux charges policières, coups de boucliers et au gaz lacrymogène. Un élève aurait été interpellé.

Une fois, n’est pas coutume, les forces de répression ont mis les petits plats dans les grands pour briser dans l’oeuf un embryon de mobilisation lycéenne. S’il fallait encore s’en convaincre, démonstration est faite, qu’à la colère de la jeunesse, le gouvernement répond par le mépris.



Mots-clés

Répression policière   /    Paris   /    Lycées   /    Répression   /    Politique