×

La victoire est possible !

La motion de censure rejetée de peu : Macron-Borne affaiblis, amplifions la mobilisation

Ce lundi, la motion de censure transpartisane a été rejetée de très peu, à 9 voix près. Le gouvernement reste et la réforme aussi. Mais le résultat très serré n’était pas du tout celui attendu par l’Élysée. Alors que Macron ressort plus affaibli encore, il nous faut amplifier la mobilisation !

Damien Bernard

20 mars 2023

Facebook Twitter

Si le rejet de la motion de censure ce lundi était attendu, la surprise reste grande. Certes, le gouvernement n’est pas renversé et la réforme est pour le moment adoptée. Mais le scrutin a été beaucoup plus incertain que prévu, et a basculé tout au long de la journée dans un sens défavorable au gouvernement. Résultat : la motion de censure n’a été rejetée qu’à 9 voix près. Un énorme camouflet pour le couple Macron-Borne qui espérait un rejet plus large.

Dans le détail, le texte déposé par le centriste Charles de Courson a recueilli 278 voix, contre 287 requises pour faire tomber le gouvernement. La majorité des députés de l’opposition a voté le texte, parmi lesquels la totalité des députés LFI, RN, EELV, PS ou GDR. Encore une fois les députés LR avaient la clé du scrutin. Or s’ils n’étaient qu’une dizaine à s’être déclarés ouvertement pour, ils ont été près d’une vingtaine (19 sur 61), soit un tiers des députés à voter pour la démission du gouvernement.

Macron est bien minoritaire à l’Assemblée, le camp macronien plus fragilisé que jamais

Pourtant, une nouvelle fois le gouvernement abordait le scrutin en pensant avoir l’essentiel des cartes en main. En « même temps » qu’il rejetait la faute du 49.3 sur l’opposition, l’exécutif pensait qu’en obtenant le soutien actif de Laurent Wauquiez, très silencieux pendant la réforme des retraites, et avec la menace d’une dissolution en cas d’adoption de la motion, il sécuriserait le vote. Or, cela n’a pas été le cas, consacrant plus que jamais le caractère minoritaire de Macron à l’Assemblée nationale.

Pire, le déroulé du scrutin a fait état d’autres éléments très inquiétants au sein du camp macronien : alors que la première ministre répondait aux motions de censure, une importante part des députés Renaissances ne se trouvaient pas dans l’hémicycle en soutien à la première ministre. Une illustration de plus que le 49.3, qui était rejeté par l’ensemble des députés macronistes, ne s’effacera pas d’un coup de baguette magique. Macron est toujours plus isolé, tandis que le camp macronien est fragilisé.

La crise politique s’approfondit, le RIP ne suffira pas : amplifions la mobilisation !

Ainsi, loin de maintenir la confiance au gouvernement, ce résultat affaiblit encore plus le duo exécutif Macron-Borne. Non seulement rien n’est résolu pour le gouvernement mais, au contraire, le résultat de cette victoire à la Pyrrhus ne peut qu’approfondir la crise politique ouverte par le 49.3.

Dans le même temps, l’impuissance des mécanismes institutionnels de « contre-pouvoirs » de la Vème République comme la motion de censure montre une fois de plus l’impasse d’une stratégie pensée sur ce terrain, en dépit du caractère minoritaire de Macron à l’Assemblée. Une leçon importante alors que c’est dans ce cadre institutionnel, que la NUPES propose aujourd’hui de poursuivre le combat, en cherchant à mettre au centre du jeu la proposition d’un Référendum d’initiative partagée.

Au moment où le gouvernement Macron-Borne est plus affaibli que jamais, et où de nombreuses manifestations spontanées, actions de blocages et de grèves, s’expriment et se renforcent dans toute la France, le rejet de la motion de censure doit nous conforter dans cette direction. La victoire est encore possible, mais pas sur le terrain des institutions pourries de la Vème République : c’est en travaillant à la base à coordonner les secteurs, élargir la grève, autour d’un programme revendicatif qui aille au-delà du simple retrait de la réforme, que l’on pourra construire un puissant mouvement pour passer à l’offensive, et faire dégager Macron, Borne et leurs réformes !


Facebook Twitter
Solidarité avec la Palestine : deux militants de RP convoqués pour « apologie du terrorisme »

Solidarité avec la Palestine : deux militants de RP convoqués pour « apologie du terrorisme »

Tribune. Solidarité avec les militant.e.s Solidaires de l'EHESS réprimé.es pour leur soutien à la Palestine

Tribune. Solidarité avec les militant.e.s Solidaires de l’EHESS réprimé.es pour leur soutien à la Palestine

Loi anti-grève dans les transports : une offensive historique se prépare au Sénat

Loi anti-grève dans les transports : une offensive historique se prépare au Sénat

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Doublement de la production de canons CAESAR : Macron accélère la cadence militariste

Doublement de la production de canons CAESAR : Macron accélère la cadence militariste

Retournement de veste : la macronie et le RN refusent de voter le texte sur les « prix planchers »

Retournement de veste : la macronie et le RN refusent de voter le texte sur les « prix planchers »

Expulsions surprise à Toulouse : l'Etat détruit deux campements et jette une centaine de personnes à la rue

Expulsions surprise à Toulouse : l’Etat détruit deux campements et jette une centaine de personnes à la rue

« Désmicardiser » : la nouvelle arnaque de Attal pour faire des cadeaux aux patrons

« Désmicardiser » : la nouvelle arnaque de Attal pour faire des cadeaux aux patrons