^

Politique

Justice et Vérité

Impunité policière : non-lieu pour les policiers de la BAC qui ont tué Liu Shaoyao par balle

Mercredi 16 février, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi de la famille de Shaoyao Liu contre le non-lieu retenu en novembre 2020 par la cour d’appel de Paris. Ce père de famille de 56 ans était décédé le 26 mars 2017 après avoir été atteint par le tir d’un policier. La communauté chinoise de Paris s’était alors mobilisée pour demander justice et vérité. Une mobilisation qui s’est poursuivie tout au long de la procédure judiciaire, en premier instance puis en appel.

jeudi 17 février

© JULIEN MATTIA / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Le 16 février, la justice a prononcé un non-lieu définitif dans l’affaire de la mort de Shaoyao Liu. Après un non-lieu en première instance confirmé en appel, la Cour de cassation a mis un terme à la procédure en déclarant irrecevable le pourvoi de la famille du ressortissant chinois. Le recours est ainsi rejeté sans même avoir été examiné par la haute juridiction.

Tué le 26 mars 2017 dans le 19eme arrondissement, la mort violente de Shaoyao Liu avait été un choc et des manifestations rassemblant jusqu’à plusieurs milliers de personnes avaient été organisées, notamment par la communauté chinoise parisienne, les jours suivants.

L’affaire, la famille de Shaoyao Liu l’avait raconté en 2019 à StreetPress. Vers 20h30, trois agents de la BAC, équipé de pistolets et d’un fusil d’assaut, appelés sur place pour tapage nocturne facturent la porte du domicile des Liu où se trouvait Shaoyao avec trois de ses filles. Un des policiers tire et Shaoyao s’effondre.

Dès le premier non-lieu, en 2019, Me Pierre Lumbroso, avocat de la famille, dénonçait l’incurie de la justice dans cette affaire : « Depuis le début, les juges d’instruction, qui sont le bras armé du parquet, ont décidé que ça n’irait pas très loin, puisque le policier qui a tiré n’a jamais été mis en examen dans ce dossier ».

Comme dans les affaires Rémi Fraisse ou Gaye Camara, la justice permet l’impunité et protège la police. Face à cette situation, il est nécessaire d’apporter notre soutien aux familles de victimes pour exiger la justice et la vérité.



Mots-clés

Police   /    Violences physiques   /    Liu Shaoyo   /    impunité policière   /    Violences policières   /    Politique