^

Genres et sexualités

Luttes ouvrières et luttes LGBTI

« Il faut lier nos luttes » : La CGT Neuhauser appelle au cortège révolutionnaire de la Pride messine

La CGT Neuhauser appelle aujourd’hui à rejoindre le cortège révolutionnaire et revendicatif de la marche des fiertés pour le droit à disposer de son corps et contre l’oppression que subissent les personnes LGBTI. Rendez-vous le 18 juin à 15h place de la République à Metz.

mardi 14 juin

Conditions de travail, embauches, imposition des 32h de travail payées 35, les grèves victorieuses chez Neuhauser ne se comptent plus. Ce bastion de lutte mosellan, connu pour sa combativité et sa tradition de lutte depuis 2016 allant même jusqu’à remettre à l’ordre du jour les grèves de solidarité, appelle pour ce 18 juin à la marche des fiertés à Metz.

C’est dans un cortège revendicatif et révolutionnaire, appelé par un cadre unitaire dont ils font partie avec la Fédération Syndicale Etudiante, le NPA, le collectif féministe La Grenade, le collectif LGBTI Osmose ainsi que Révolution Permanente et le collectif féministe Du Pain et Des Roses, que les élus et salariés de l’usine comptent défiler.

À rebours d’une manifestation festive où se confondent chars d’entreprises, musiques et défilés, la CGT Neuhauser met au centre de son appel la lutte contre l’oppression LGBTI à l’intérieur et à l’extérieur de l’usine et le droit des femmes et des personnes LGBTI à disposer de leur corps, de plus en plus remis en cause aux Etats-Unis et partout ailleurs. Retrouver les racines anticapitaliste du mouvement LGBTI, tracer des ponts entre le travail pénible à l’usine et l’oppression que subit toute une partie de la société, voilà l’ambition des mobilisations systématiques des Neuhauser sur les questions de genre. Ils organisent par exemple des cortèges importants le 8 mars.

« Il y a un enjeu important à lier nos luttes, ouvrières et féministes, antiraciste écolo ou LGBTI aujourd’hui. On ne peut pas attendre d’un gouvernement “providentiel” ou du patron qu’ils règlent nos problèmes alors que c’est eux qui entretiennent les divisions dans notre camp, c’est eux qui sont l’origine du problème ! », explique Christian Porta, délégué syndicat de la CGT Neuhauser.

Pour retrouver la CGT Neuhauser, ce sera donc le 18 juin à partir de 15h place de la République pour un départ de la marche des fiertés à 15h30, dans un cortège revendicatif et révolutionnaire.



Mots-clés

Pride   /    Neuhauser   /    LGBTphobie   /    LGBT   /    LGBTQI   /    CGT   /    Genres et sexualités   /    Notre classe