^

Politique

Politique internationaliste

Guerre en Ukraine : conférence-débat ce vendredi 25/03 à Science Po Toulouse

Révolution Permanente organise une conférence-débat sur la situation en Ukraine à Toulouse. Philippe Alcoy, spécialiste de l’Europe de l’Est, Gaëtan Gracia, ouvrier dans la sous-traitance aéronautique et Alberta Nur, étudiante au Mirail, seront à la tribune pour discuter de la nécessité d’une « politique internationaliste face à la guerre ». Rendez-vous ce vendredi 25 mars à 18h30 à Science Po Toulouse !

lundi 21 mars

Près d’un mois après le début de la guerre, la situation en Ukraine est chaque jour un peu plus dramatique. D’après les chiffres disponibles, le bilan fait état de plus de 19.000 morts depuis le 24 février dernier, et environ 10 millions de personnes déplacées. Alors que l’hypothèse émise au début du conflit d’une « guerre éclair » fait aujourd’hui partie du passé, l’armée russe encercle les principales villes du pays, avec une stratégie visant à pousser toujours plus sur le chemin de l’exil la population ukrainienne quand, dans le même temps, les pourparlers en vue d’une fin de conflit s’enlisent, ne promettant qu’un avenir sombre à la population et aux classes populaires ukrainiennes.

Quelque soit l’issue du conflit, il est clair que la guerre en Ukraine marque un tournant dans la situation politique internationale. Fini, l’illusion triomphaliste des idéologues libéraux arguant que la fin de la guerre froide et de l’URSS étaient synonymes de la « fin de l’Histoire » et de la fin des conflits armés entre grandes puissances. Le conflit en Ukraine a ravivé la hantise de conflit de grande ampleur jusqu’aux menaces de l’utilisation d’arme nucléaire, voir de troisième guerre mondiale. Surtout, il rappelle que les crises du capitalisme, comme celle que nous connaissons depuis 2008 et qui s’éternise encore aujourd’hui, sont porteurs des germes de la guerre.

Force est de constater aussi que dans le drame ukrainien, il n’y a aucun camp progressiste. D’un côté, Poutine démontre brutalement qu’il n’apporte que la misère et la mort pour les peuples d’Europe de l’Est, à contrario des voix, qui se font aujourd’hui discrètes, repeignant l’autocrate en figure « anti-occidentale » voire, pour les plus inconsistants, « anti-impérialiste ». De l’autre côté, les puissances impérialistes occidentales rassemblées dans l’OTAN, après des décennies d’expansionnisme dans l’Est européen ayant exacerbé les tensions, brille par sa (re)militarisation à l’extrême et par la politique de sanctions économiques qui font d’ors et déjà porter aux classes populaires ukrainiennes, russes et de l’Europe en général le prix de la guerre. Ce sont ces classes populaires qui sont aujourd’hui pris en tenaille, avec comme seule perspective pour le peuple ukrainien qu’une « vasalisation » à l’un des deux camps et de longues années de misères et d’austérité.

Dès lors, la question se pose : est il possible de porter une politique indépendante de Poutine mais aussi de Zelensky et de l’OTAN, pour ouvrir une perspective progressiste dans le désastre meurtrier actuel ? Comment la classe ouvrière ici, en France, peut et doit œuvrer en premier lieu contre l’invasion russe, mais aussi contre les discours « russophobes » et les politiques austéritaires actuelles et à venir qui la touchera par delà les frontières ? C’est pour apporter des éléments de réponses et de réflexions à ces questions que Révolution Permanente organise, ce vendredi 25 mars, une conférence-débat à Science Po Toulouse à partir de 18h30. A la tribune, Philippe Alcoy, spécialiste de l’Europe de l’Est et responsable de la section Internationale de Révolution Permanente sera accompagné de Gaëtan Gracia, tourneur fraiseur dans la sous-traitance aéronautique à Toulouse et d’Alberta Nur, étudiante à l’Université du Mirail et tout deux militants de Révolution Permanente. Rendez-vous est donc pris au 21 allée de Brienne, à l’amphithéâtre MB1 !

Retrouvez l’évènement Facebook ici



Mots-clés

Guerre en Ukraine   /    Extrême-gauche   /    Russie   /    Ukraine   /    Révolution Permanente   /    Politique