×

Riposte féministe

Face au 49.3, les organisations féministes doivent rejoindre la bataille pour renverser Macron et sa réforme !

Alors que Macron passe en force avec le 49.3, réquisitionne les éboueurs et réprime les étudiants, pourquoi les organisations féministes doivent rejoindre la bataille ?

Du Pain et des Roses

17 mars 2023

Facebook Twitter
Face au 49.3, les organisations féministes doivent rejoindre la bataille pour renverser Macron et sa réforme !

Crédit photo : O Phil Des Contrastes

Alors que Macron passe en force avec le 49.3, réquisitionne les éboueurs et réprime les étudiants, pourquoi les organisations féministes doivent rejoindre la bataille ?

Ce jeudi, le gouvernement a eu recours au 49.3 pour faire passer sa réforme antisociale, patriarcale et raciste. « La mère de toutes les réformes » de Macron n’est pas parvenue à trouver une majorité, prouvant la faiblesse du gouvernement.

Alors que 93% de la population rejette en bloc cette réforme, le duo Macron-Borne met de l’huile sur le feu de la colère sociale en usant des outils les plus anti-démocratiques dont il dispose.

Ce coup de force est en train d’ouvrir une crise politique dans le pays, comme l’ont montré les rassemblements spontanés le soir-même. Les manifestations d’hier et d’aujourd’hui montrent la voie vers une politisation du mouvement.

Cela pourrait radicaliser certains secteurs, déjà engagés dans une grève reconductible. Les raffineurs de Total Normandie ont décidé de mettre la production à l’arrêt, pouvant conduire à une pénurie de carburant qui pourrait entraîner d’autres secteurs dans une grève dure.

Dans le même temps, le gouvernement ne répond à la colère sociale que par la matraque. Après avoir ordonné la réquisition des éboueurs, Macron envoie sa police réprimer les étudiants venus les soutenir. Un camarade de Révolution Permanente a notamment été interpellé.

Ayant gardé le silence sur la réquisition et la répression des grévistes et leurs soutiens, l’inter-syndicale appelle maintenant à une nouvelle journée d’action le 23 mars prochain, soit une semaine après le passage de la réforme.

Une réaction profondément inconséquente, qui marque la volonté de l’intersyndicale de contenir une potentielle radicalisation du mouvement à son stade le plus décisif, en refusant de lui reconnaître une dimension politique qui est pourtant aujourd’hui indéniable.

La politisation de la grève contre la réforme des retraites est aujourd’hui une nécessité pour construire un réel rapport de forces par la grève et par la rue. C’est une condition sine qua none pour gagner.

Les organisations féministes et LGBT ont un rôle important à jouer dans cette perspective. Ce 49.3 est un véritable crachat au visage des femmes et des LGBTI qui seront impacté•es en premier par la réforme.

Nous sommes de celles et ceux qui passons déjà notre vie dans des jobs précaires, avec des carrières hachées en raison du sexisme et LGBTI-phobies au travail et d’interruption de carrière liées à la maternité et à l’éducation des enfants, ou pour des raisons de santé.

C’est le moment ou jamais d’arracher des augmentations de salaires et leur indexation sur l’inflation pour mettre fin à la précarité que nous subissons de plein fouet !

Exigeons aussi des moyens massifs pour les services publics, afin de garantir pour toutes et tous un accès à l’IVG, à la transition, la PMA et aux traitements VIH !

Ce n’est que par cette voie que nous pourrons lutter contre les violences patriarcales : il faut imposer une autonomie financière pour toutes et tous, mais aussi des moyens pour l’éducation sexuelle et affective à l’école et pour l’accompagnement des victimes.

Après un 8 mars inédit, ayant unit dans une journée de gréve féministe la revendication du retrait de la réforme et celles du mouvement féministe, appelons à prendre la rue aux côtés des grévistes pour infliger une défaite à Macron et son monde.

Face à la répression, exigeons la fin des réquisitions et la libération immédiate de toutes les personnes interpellées en nombre depuis hier, notamment parmi les étudiants venus soutenir les éboueurs.

Rejoignons les piquets de grève en solidarité avec les grévistes, contribuons aux caisses de grève et construisons une grève générale politique et reconductible pour faire plier Macron ! Il faut passer à l’offensive pour nos retraites et pour tout renverser !


Facebook Twitter
Alerte de l'ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d'enfants

Alerte de l’ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d’enfants

Constitutionnalisation de l'IVG : avancée historique ou symbole vide ?

Constitutionnalisation de l’IVG : avancée historique ou symbole vide ?

Après l'échec de la loi Omnibus, le parti de Milei introduit un projet de loi contre l'avortement

Après l’échec de la loi Omnibus, le parti de Milei introduit un projet de loi contre l’avortement

Rapport sexuel exigé en échange d'un service : la justice blanchit définitivement Darmanin

Rapport sexuel exigé en échange d’un service : la justice blanchit définitivement Darmanin

Meurtre de Brianna Ghey : un révélateur de l'impunité transphobe de la classe politique britannique

Meurtre de Brianna Ghey : un révélateur de l’impunité transphobe de la classe politique britannique

Témoignage de Judith Godrèche : un éclairage brut sur les systèmes de domination dans le cinéma

Témoignage de Judith Godrèche : un éclairage brut sur les systèmes de domination dans le cinéma

« Ambigüité sur le 7 octobre » : Aurore Bergé relance l'offensive pro-Israël contre le mouvement féministe

« Ambigüité sur le 7 octobre » : Aurore Bergé relance l’offensive pro-Israël contre le mouvement féministe

L'extrême-droite fait annuler un stage drag à Mérignac : solidarité avec la MJC !

L’extrême-droite fait annuler un stage drag à Mérignac : solidarité avec la MJC !