^

Politique

Impunité policière

Etats-Unis. Le tribunal innocente les policiers qui ont tué Daniel Prude par asphyxie

Asphyxié en mars dernier par la police étasunienne, le meurtre raciste de Daniel Prude reste aujourd’hui officiellement impuni : les policiers ont été jugés innocents de ce meurtre pourtant filmé.

mercredi 24 février

Daniel Prude est une des nombreuses victimes de la police américaine. Alors que celui-ci présentait, selon ses proches, des troubles mentaux notoires, la vidéo de son meurtre a choqué le monde entier en mars dernier. Dans celle-ci, on peut y voir Daniel, assis par terre, nu, menotté et entouré par une demi-douzaine de policiers qui lui placent un un sac blanc sur la tête, un dispositif dangereux censé protéger les agents de la salive d’un interpellé.
Selon les policiers, le sac aurait été placé sur sa tête car il disait avoir le covid, et qu’il essayait de leur cracher dessus. Par la suite, l’un des policiers pousse violemment la tête de Daniel contre le sol avec ses deux mains pendant deux minutes, pendant qu’un autre place un genou sur son dos. Il fut emmené a l’hôpital et diagnostiqué en état de mort cérébrale il décédera le 30 mars .

Près d’un an après la mort de Daniel les policiers n’ont pas été poursuivis. Les jurés américains ont décidé de n’inculper aucun des policiers présent cette nuit là. Quatre mois après la mort de Georges Floyd, la violente asphyxie filmée de Daniel Prude avait provoqué un vif émoi et une série de manifestations à Rochester ainsi que la démission du chef de la police de la ville s’en étaient suivies.
Aujourd’hui c’est en toute impunité donc, que les forces de police, dont les actes pour certains et l’inaction pour d’autres on conduit à la mort de Daniel Prude, continuent d’être libres. « Nous attendions une autre décision que celle qu’a rendue aujourd’hui le grand jury » a déclaré la procureur général de New York
En effet cette injustice fait échos aux meurtres raciste restés impunis que la police commet depuis des années comme ceux de George Floyd, Jacob Blake, Breonna Taylor... Ou en France ceux d’Adama Traoré Cédric Chouviat et tant d’autres qui ont provoqués le mouvement international contre les violences policières de mai dernier. Une mobilisation inédite, notamment aux États-Unis où ont défilés des millions de personnes contre les meurtres policiers racistes. Pourtant c’est effectivement l’impunité qui reste la norme comme en témoigne ce nouveau jugement. Que ce soit Derek Chauvin qui a été libéré sous caution ou les policiers responsables du meurtre de Daniel Prude comme de celui d’Adama Traoré, c’est encore une fois l’impunité policière règne en maître en France comme aux États-Unis.




Mots-clés

violence d’état   /    #JusticeForGeorgeFloyd   /    Violence   /    #BlackLivesMatter   /    #JusticeDeClasse   /    Violences policières   /    Politique