^

Politique

Racisme décomplexé

Délire raciste : Elisabeth Levy défend l’antisémitisme d’extrême-droite pour mieux attaquer les "banlieues"

Après la Une de Causeur sur le "grand remplacement", la rédactrice en chef du journal Elisabeth Levy s'est fendue sur CNews d'une nouvelle sortie raciste en défendant "l'antisémitisme d'extrême-droite [qui] ne casse pas la figure aux enfants juifs" pour mieux s'en prendre aux "banlieues".

mercredi 22 septembre

Alors que l’actualité de ces derniers jours est marquée par la percée d’Eric Zemmour dans les sondages notamment grâce à une couverture médiatique rarement atteinte après son départ de la chaîne d’information du groupe Bolloré CNews, cette dernière n’est pas en reste et peut compter sur les chroniqueurs restants pour relayer une paroles toujours plus réactionnaire.

Dernier exemple en date, Elisabeth Levy. Après la Une du magazine Causeur sur le « Grand Remplacement », dont elle est la rédactrice en chef, Elisabeth Levy s’est fendue d’une nouvelle sortie réactionnaire, expliquant qu’en France, « il reste un peu du vieil antisémitisme français, sauf que celui là il casse pas la gueule au enfants juifs […] Il est pas agréable, il fait des blagues de fin de banquet […] mais il ne s’attaque pas aux juifs. »

Dédouanant totalement l’extrême-droite de son antisémitisme, elle continue en pérorant qu’elle ne « [connaît] pas un juif qui ait quitté la France à cause du Rassemblement National ». En revanche, elle désigne le coupable du véritable antisémitisme en France, celui qui « casserait la gueule aux enfants juifs », donc : « Je connais beaucoup de juifs qui quitte la France à cause de l’antisémitisme des banlieues  ».

Cette sortie ultra-réactionnaire n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux, soulignant l’absurdité du discours au regarde l’histoire. Pourtant, il s’agit d’un refrain que l’on sérine depuis maintenant un certain temps dans le cadre de la théorie du « nouvel antisémitisme », portée notamment par des personnalités réactionnaires comme Pierre-André Tagguieff, Alain Finkielkraut ou BHL.

Cette théorie étend l’accusation d’antisémitisme lancée contre les Palestiniens à la totalité des musulmans. Selon les tenants de cette théorie, les musulmans, dont les critiques d’Israël seraient par nature antisémites, viseraient en fait « par procuration » les juifs. Insistant sur la prétendue « tradition antisémite du monde arabe », ce discours fait de chaque musulman une menace permanente pour l’ensemble des juifs, où qu’ils se trouvent. Un discours raciste qui fait des musulmans un ennemi intérieur et justifie la dénonciation de toute critique envers l’Etat d’Israël.

Après la Une de Causeur, c’est donc en instrumentalisant l’antisémitisme à des fins racistes que Elisabeth Levy se met de nouveau en scène sur le plateau de CNews.




Mots-clés

Antisémitisme   /    Banlieues   /    Vincent Bolloré   /    Racisme   /    Politique