^

Politique

Rassemblement unitaire

Communiqué. Attaque de la conférence LFI à Bordeaux : extrême droite hors de nos facs

Ce mercredi soir, un groupuscule d'extrême droite attaquait la conférence de Louis Boyard et Carlos Bilongo à l'université Bordeaux Montaigne. A l'initiative du Poing Levé, 28 organisations du mouvement ouvrier, de jeunesse et politique appellent à un rassemblement ce vendredi.

jeudi 8 décembre 2022

Ce mercredi soir, une vingtaine de militants du groupuscule d’extrême-droite, “La Bastide bordelaise”, a tenté d’attaquer la conférence des députés LFI Louis Boyard et Carlos Bilongo à l’Université Bordeaux Montaigne, qui a rassemblé plus de 400 personnes. Cagoulés et armés de barres de fer, ils ont agressé trois militants qui faisaient partie du service d’ordre de la conférence.

Nous dénonçons avec force cette attaque et apportons tout notre soutien aux militants blessés. Plus largement, cet évènement se déroule dans un contexte où l’extrême-droite ne cesse de se décomplexer en France. A Bordeaux, cette offensive au sein d’une université est une première depuis plusieurs années, mais cela fait plusieurs mois que ces groupuscules se montrent actifs. Ce même groupe s’était illustré en intimidant la pride cet été. Dans la même période, des habitants et un jeune sans-papiers étaient agressés dans les rues de Saint-Michel.

Véritable menace pour tou·te·s les militant·e·s, mais aussi pour toutes les personnes LGBTI, racisées ou susceptibles d’être une cible pour ces groupuscules néo-fascistes, nous ne pouvons pas laisser l’extrême-droite s’en prendre à nos échéances politiques.

A l’échelle nationale, l’extrême-droite se renforce également, bien aidée par le
gouvernement qui mène depuis plus de cinq ans des politiques racistes et sécuritaires.

Ainsi, à l’heure où les offensives de ce type se multiplient nationalement et que l’extrême-droite agresse dans nos rues, nous ne pouvons pas rester silencieux face à cet événement et au danger que constituent des groupuscules armés et cagoulés qui organisent des descentes à la fac.

C’est pourquoi nous appelons tou.te.s les étudiant.e.s et travailleur.se.s de l’université à
s’organiser et donner une réponse pour combattre l’extrême-droite. Nous appelons à un rassemblement vendredi 9 décembre à 12h30 sur le parvis de l’université Bordeaux Montaigne pour montrer à l’extrême-droite qu’elle n’a pas sa place à la fac et ne sera jamais la bienvenue.

Pas de place pour l’extrême-droite, ni dans nos facs, ni ailleurs

Signataires : Le Poing Levé, UD Gironde CGT, CGT énergie 33, CGT Sanofi Ambarès, CGT Cheminots, CGTeduc’action33, SUD Educ, SUD Rail, SUD PTT, CGT Magna, CGT Blanchisserie Haut-Lévêque, CGT Ferc Sup de l’université de Bordeaux, SNESup FSU, Révolution Permanente, Jeunes Insoumis.e.s, EBM, FSE, UNEF, , SOS Racisme, OAB (Offensive antifasciste Bordeaux), Association MEUF, SGRE (Sciences Po), Sexprimons nous, Jeunes communistes, Jeunes Ecolos, L’Alternative, Jeunes Socialistes, Générations



Mots-clés

Extrême-droite   /    Politique