^

Du Pain et des Roses

Nord. Les Républicains toujours plus réacs

Censure homophobe d’un livre sur l’homoparentalité

Une ancienne employée de la médiathèque de La Madeleine est en procès contre ses employeurs pour avoir défendu la mise en rayon d’un livre sur l’homoparentalité. Léon Kahlo

jeudi 2 mars 2017

Le 27 novembre 2014, Yvelines Perroy, la responsable du pôle enfance de la médiathèque de La Madeleine, située près de Lille, a contesté une décision dans une réunion interne du personnel de la médiathèque. Un livre sur l’homoparentalité intitulé Tango a deux papas et pourquoi pas de Béatrice Boutignon , venait de rentrer dans les stocks de la médiathèque. Comme chaque nouveau livre, celui-ci devait être mis en avant. Le directeur des services de La Madeleine, Vincent Eeckerman en a décidé autrement car « des usagers de religion catholique vérifient les collections » et pourraient être « choqués » par le livre. Ce qu’Yvelines Perroy a contesté, dénonçant la décision du maire comme étant homophobe, ce qui lui a valu une mise à pied de trois jours sans salaire.

Le maire les Républicains de la ville, Sébastien LePrêtre, s’était déjà fait connaitre par son racisme et son sexisme à travers deux arrêtés communaux, l’un en 2011 concernant la traduction de textes contre la mendicité en roumain et en bulgare, et l’autre en 2014 interdisant les « tenues indécentes » dans les rues concernées par la prostitution.

Cette censure est une attaque directe contre les droits des personnes de même genre à se marier ensemble. Deux hommes qui élèvent parfaitement et sainement un enfant, comme le raconte l’histoire du livre, ne peut être qu’une hérésie pour les fervents partisans de la famille hétéro-normée que sont les cathos de la Manif pour tous.
Que le maire à l’origine de la censure du livre soit encarté chez les Républicains n’est pas pour nous surprendre. En effet, c’est ce même parti qui, en novembre dernier, a lancé un mouvement pour censurer les campagnes de préventions contre le Sida, et nommé Anne Lorne, représentante de la Manif pour tous, au poste de Secrétaire nationale de la petite enfance. Une fois de plus, les Républicains se complaisent dans une homophobie décomplexée.




Mots-clés

homophobie   /    Les Républicains   /    Du Pain et des Roses