^

Notre classe

« Arc en Ciel esclavagiste, la fac complice » : ce mardi venez soutenir les salariés du nettoyage de Jussieu !

Déjà près d'une semaine de grève pour les travailleurs du nettoyage de Sorbonne Sciences. Contre leurs conditions de travail précaires, entre cadences infernales, manque de matériel, et mépris, ces salariés se battent pour être reconnus. Face au silence de l’Université, et au refus de négocier de l’entreprise, les salariés appellent à se rassembler pour les soutenir le 21 septembre de 12h à 14h devant Jussieu.

lundi 20 septembre

Cela fait près d’une semaine que 130 travailleurs et travailleuses chargés de l’entretien de la faculté des Sciences de la Sorbonne à Jussieu, sont en grève. Une bataille contre leur employeur : l’entreprise sous traitée par la faculté Sorbonne-Université, Arc en Ciel qui, depuis février 2020, gère la direction du nettoyage des locaux de l’université. Depuis, les coups de forces de l’entreprise sont devenus monnaie courante : licenciement d’au moins 30 salariés, surcharge de travail sur les 130 restants, heures supplémentaires non payées et parfois salaires non versés, les conditions de travail chez le personnel de ménage, constitué en majorité de femmes et de personnes racisées, s’est dégradé rapidement.

En voulant faire des économies, la Sorbonne a conduit à la dégradation des conditions de travail et à la précarisation de l’équipe d’entretien, forcée par l’entreprise à être flexible et ainsi travailler à des rythmes instables en effectuant des roulements avec les autres équipes. « Il ne voient plus leurs proches, leur vie de famille risque d’être pulvérisée par ces mesures esclavagistes, alors qu’ils ont été en première ligne face à la pandémie, et qu’on les applaudissait il y a quelques mois » déclare au mégaphone un représentant de la CGT. En effet, ce sont ses salariés sont les « petites mains invisibles » de l’Université, ceux qui nettoient les locaux le soir, vident les poubelles, et permettent à la fac de fonctionner correctement. Pour les remercier, on leur offre le mépris et les surcharges de travail, le manque de matériel et les heures supplémentaires non payées. En vérité, ces travailleurs devraient être titularisés, embauchés directement par l’Université et avoir les mêmes droits que les personnels. La sous-traitance ne sert qu’à faire des profits en écrasant les travailleuses et les travailleurs, en déléguant des tâches qui sont essentielles au bon fonctionnement de l’université .

Devant la lutte des travailleurs, bien décidés à obtenir des conditions de travail décentes, l’entreprise Arc en Ciel, au chiffre d’affaire en 2019 de plus de 23 millions d’euros, décide de montrer les crocs en essayant de trouver du personnel en plus afin de casser la grève qui s’annonce comme étant reconduite pour encore plusieurs jours au vu de la détermination des grévistes : « Si on perd tant pis mais on va se battre, soit elle [l’entreprise Arc en Ciel] nous donne ce qu’on veut, soit elle prend ses valises. Dans les deux cas, nous, on restera là. » C’est en ce sens que la grève a été reconduite pour la semaine prochaine.

Alors que la société refuse de négocier avec les salariés, et cherche à les faire remplacer de force pour faire continuer le travail, ce mardi les salariés appellent à un [rassemblement de soutien à leur grève ce mardi 21 septembre de 12h à 14h devant le centre Jussieu.

Par ailleurs, cette grève ne pourra pas être victorieuse sans un soutien financier et humain à la fois des membres de l’Université Sorbonne Sciences mais aussi plus largement de tous ceux qui se sentent solidaires de cette lutte. Si vous le pouvez, n’hésitez pas à faire un don à la cagnotte et à venir soutenir les grévistes aussi sur leurs piquets de grève dès lundi prochain, à la fac de Jussieu !




Mots-clés

rassemblement   /    Jussieu   /    Secteur du nettoyage   /    Grève   /    Notre classe