×

Ministre des colonies

Après avoir envoyé le GIGN en Guadeloupe, Darmanin récupère le portefeuille de l’Outre-mer

Après avoir envoyé le RAID et le GIGN en Guadeloupe, Gérald Darmanin a récupéré ce lundi le portefeuille des Outre-mer en étant reconduit ministre de l’Intérieur. Une récompense de Macron pour la politique répressive et raciste de ce pilier du gouvernement.

Jean-Baptiste Di Veroli

4 juillet 2022

Facebook Twitter

Ce lundi, la composition du nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne a été révélée. Celui-ci s’inscrit dans la continuité la plus totale du précédent, avec un tropisme clair vers la droite. Symbole de cette situation : Gérald Darmanin conserve son ministère de l’Intérieur et récupère au passage le portefeuille de l’Outre-mer.

Alors que depuis dix ans les territoires et départements dits « d’Outre-mer », euphémisme pour qualifier les restes de l’empire colonial français, bénéficiaient d’un ministère de plein exercice, celui-ci est donc placé sous la tutelle de l’Intérieur. Jean-François Carenco, un préfet à la retraite, est nommé ministre délégué. Un choix lourd de sens et symbolique de la continuité coloniale de l’Etat français en ce qui concerne le rapport aux dits « territoires d’Outre-mer ».

Ce d’autant plus que Gérald Darmanin a été en première ligne de la répression des mobilisations sociales en Guadeloupe de l’hiver 2021. Après la mise en place d’un couvre-feu le ministre de l’intérieur s’était empressé de dépêcher 200 policiers et gendarmes et 50 membres du RAID et du GIGN pour réprimer la colère en novembre. Sur une île où les coupures d’électricité et d’eau sont monnaie courante, et où la pauvreté atteint des sommets, la seule réponse du gouvernement face à la contestation légitime avait été la répression violente.

En confiant au ministre des violences policières la tutelle de ces territoires, le gouvernement réaffirme son ambition de discipliner par la force les populations des colonies françaises sous la houlette de Gérald Darmanin. Il récompense au passage un soldat important de la macronie qui jouit par ailleurs d’une impunité totale sur le terrain des violences sexistes et sexuelles.

Cette promotion coloniale couronne un remaniement qui annonce de nouvelles attaques sociales et toujours plus de politiques autoritaires et répressives. Face à ça, il est urgent de se préparer à la contre-offensive.


Facebook Twitter
 « Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

« Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

Limitation du droit d'asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Limitation du droit d’asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO