^

Politique

Tribune

Anasse Kazib : face à la déferlante islamophobe, "il va falloir faire bloc"

L’Islam pour faire oublier Lubrizol, Michelin, General Electric, Christine Renon, la réforme des retraites ...

mercredi 16 octobre

Il n’est même plus à prouver qu’il y a une surenchère islamophobe sans précédent dans le pays, que ce soit le musulman, le non musulman, plus personne ne peut ignorer, détourner la tête, faire semblant que le climat est normal.

Si nous prenons juste sur les derniers 30 jours, nous avons eu le droit à la Fake News de Blanquer sur les petites-filles déscolarisées, nous avons eu le droit à la polémique contre l’affiche de la FCPE avec la mère voilée, le discours de Zemmour sur l’islam pire que le nazisme, l’hydre islamique de Macron, la qualification de la barbe, du ramadan ou de la prière, comme signe de radicalisation par Castaner, la vidéo de l’élu FN qui prémédite l’humiliation qu’il fait subir à une mère et son enfant, la venue d’Eric Zemmour sur Cnews pourtant condamné pour incitation à la haine raciale et religieuse, les propos cette fois-ci de Blanquer non pas sur les petites-filles mais sur les petits garçons qui ne tiennent pas la main aux filles et en 24h le projet de loi de Christian Jacob contre les musulmanes accompagnatrices et le fichage de la honte à la fac de Cergy !

En faisant moi même cette liste des derniers faits, en à peine 1 mois, je me rends compte de l’ampleur des choses. Que celui qui après cela considère cela normal, il peut s’arrêter de lire la suite dès maintenant.

Mais pourquoi cette surenchère islamophobe ? Pour plusieurs raison à mon avis, il y a d’abord une longue tradition de racisme d’état, aujourd’hui il n’y a qu’à voir comment l’état traite les migrants ou encore les Roms.

Mais tout cela en réalité n’est pas sans lien avec la situation sociale dans le pays. C’est évident tant les « polémiques » arrivent après une actualité tendue.
Pendant que les gens demandent des réponses sur la situation sociale, le gouvernement utilise le chiffon rouge de l’hydre islamique.

Pendant que les profs demandent des comptes après le suicide de Christine Renon, le Ministre Blanquer parle des accompagnatrices, des petites-filles ou des petits-garçons qui ne tiendraient soi-disant pas la main.

Le sketch même de Xavier Dupont de Ligones, qui a été vite communiqué par les services de polices, montre l’envie de l’institution coercitive qu’est la police, qu’elle a retrouvé un meurtrier après avoir éborgné mutilé des manifestants et j’ai envie de dire, faire oublier rapidement les assassinats au sein même de la préfecture de police.

La bourgeoisie organise son tour de magie, regarder le chapeau et ne pas voir le lapin qui s’échappe par derrière.

Où en est la situation à Rouen avec Lubrizol ? Le licenciement de 1000 personnes chez la General Electric en grève depuis 1 semaine ? Le licenciement de 700 personnes chez Michelin ? L’attaque centrale contre le système des retraites ? La grève chez les hospitaliers ? La tension dans l’éducation nationale ?

Une tension importante dans le pays, après 1 an de gilet jaune. Macron est assis sur un baril de poudre qui peut exploser à n’importe quel moment et de plus en plus avec cette date du 5 décembre avec l’appel à la grève reconductible émis par la RATP. Alors comme toujours le chiffon rouge de l’islam comme a pu l’utiliser Sarkozy ou encore Hollande dans des périodes importantes de crise économique ou sociale, est ressorti par Macron.

Avec une volonté de plus en plus de renforcer le bloc bourgeois, Macron joue la carte du débat sur l’immigration et l’islam, j’ai envie de dire comme Sarkozy au moment de la crise boursière de 2008. Il essaye donc de récupérer les voix de droite à quelques mois des Municipales et à 2 ans de la présidentielle, ou la possibilité du FN n’est plus uniquement celle du 2eme tour, mais bien cette fois-ci de gagner l’élection.

On voudrait nous faire croire que cela fait 2 semaines que les mères voilées existent, alors que cela fait depuis plus de 30ans que ces mamans, opprimées, stigmatisées, jouent le rôle d’accompagnatrice, bien souvent à défaut de pouvoir travailler, elles permettent à de nombreuses écoles dans les quartiers populaires de pouvoir sortir, car les profs seuls ne suffisent pas pour l’accompagnement. Elles font le travail d’un fonctionnaire, de manière bénévole, avec leur propre sandwich le midi, sans avoir un ticket restaurant de l’éducation nationale, pour les remercier d’avoir gérer gratuitement 30 enfants pendant 10h. En plus de cela ils veulent les insulter et leur interdire les lieux publics ou l’accompagnement scolaire. Une honte et une infamie, voila ce que sont ces attaques islamophobe et que dire du silence assourdissant de ceux qui dans une université d’été politique de gauche, il y a 2 mois acceptaient qu’un philosophe légalise « l’islamophobie ». Aujourd’hui pas question pour eux de défendre qui que ce soit dans ces attaques racistes que subissent les musulmans.

La loi de 1905 est une loi de séparation de la gestion de l’église par l’Etat. La laïcité c’est la possibilité que chacun puisse pratiquer sa religion librement.

La laïcité ce n’est pas le Laïcisme, imposer l’interdiction d’adorer un ou des dieux. On veut aujourd’hui nous faire croire derrière ces discours que la religion par essence doit être éradiquée. C’est ce que signifie les mots de Castaner, lorsqu’il parle de « rigorisme », de pratique « exacerbée » etc...

Mais il n’y a aucune interdiction à avoir la pratique religieuse la plus rigoriste et exacerbée qu’il soit. Que veut dire même pratique exacerbée ? Plutôt que prier 5 fois par jour il ne faudrait prier que 2 fois ? Au lieu de 30j ours de ramadan n’en faire que 10 ? Que veut dire exacerbée ? Sinon interdire aux gens de pratiquer leur religion comme ils l’entendent. Que quelqu’un aille à l’église ou à la mosquée 10 fois par jour, cela ne regarde en rien Castaner ou Blanquer. Celui qui veut serrer la main ou faire la bise ne regarde pas Castaner et Blanquer.

En parlant de cette question de bise, j’avais une amie Américaine, qui était choquée à l’époque qu’en France il y ait autant de contact physique. Non pas que ce soit une personne « coincée » ou « radicalisée », mais elle m’expliquait à l’époque qu’aux États-unis on ne faisait pas la bise ou serrer spécialement la main et qu’elle trouvait déplacé que des gens que tu ne connais pas, des dirigeants dans une entreprise ou autre, te claque la bise. Elle me disait que c’était un des trucs à son arrivée en France pour les études qui l’avait le plus surpris. C’est vrai qu’en France il y a un truc avec la bise ou aujourd’hui c’est même devenu une référence pour identifier « la radicalisation ». Dans de plus en plus d’entreprise on licencie des hommes et des femmes pour ne pas faire la bise aux collègues de boulot. C’est juste incroyable et j’ai envie de dire dans le jemenfoutisme et l’indifférence totale des syndicats. Les mêmes syndicats qui dans les années 70 revendiquaient la mise en place des salles de prière et des arrêts de travail le vendredi pour la prière, comme dans l’automobile chez Simca PSA ou autres, aujourd’hui ne bougent pas le doigt pour quelqu’un qui se fait virer pour un prétendu refus de faire la bise. En 2018 un collègue Nourredine de Gare de l’Est s’est fait virer après 19ans de service et 0 sanction, pour « dire bonjour de manière différente aux hommes et femmes ». Quand j’ai dit au directeur en entretien « Est ce qu’on vous a fait la bise en entrant ? » il a répondu en rigolant « Non pourquoi ? » je lui ai rétorqué « Car moi je fais la bise aux femmes et du coup je serre la mains aux hommes, donc je dis bonjour de manière différente entre homme et femme, peut être monsieur le directeur maintenant nous devons vous faire la bise ? » il est resté bloqué par l’argumentaire. Cependant Nourredine s’est fait virer après 19 ans de chemin de fer pour rien sinon une sanction islamophobe. Et ailleurs il y en à de plus en plus.

Il va falloir donc faire bloc contre les fachos partout, sur les réseaux sociaux, les plateaux télé, les entreprises, les manifs etc... Ne plus céder un pouce de terrain aux idées nauséabondes !

Après chaque attaque contre l’islam, ils attaquent directement ceux qui mettent aussi en danger ces valeurs bourgeoises à savoir les preneurs d’otages que sont les grévistes, les manifs, les gilets jaunes etc... Toutes les lois qui attaquent les musulmans ont toujours permis de renforcer l’appareil judiciaire pour protéger l’Etat bourgeois, exemple avec l’Etat d’urgence sous Hollande, ou encore l’utilisation de l’appareil judiciaire pour interdire la libre circulation à certains manifestants.

Quand Macron parle de faite bloc contre « l’hydre islamique » il dit « et tout ceux qui attaquent la République » c’est à dire dans leur bouche, ceux qui contestent l’ordre établit à savoir hégémonie d’une classe sur une autre !

Il va falloir donc se réveiller et dénoncer ce qu’il se passe, il y a urgence ! Le FN n’a plus besoin de parler, tout le monde parle pour lui et à la fin on préfère toujours l’original à la copie !




Mots-clés

Jean-Michel Blanquer   /    Islamophobie   /    Racisme   /    Emmanuel Macron   /    Politique