^

Écologie

Ecologie de classe

Amendement « Ferrari » : les voitures à moteur interdites par l’UE... sauf pour les riches !

Ce 8 Juin, le parlement européen a interdit la vente de véhicules à moteur à partir de 2035, à quelques exceptions près... Un amendement dit « Ferrari » exempte de l'accord les voitures de luxe et réserve le droit de polluer aux riches.

vendredi 10 juin

Ce 8 Juin, le parlement européen a interdit la vente de véhicules à moteur à partir de 2035, à quelques exceptions près... Un amendement dit « ferrari » exempte de l’accord les voitures de luxe et réserve le droit de polluer aux riches.

Mercredi 8 Juin le Parlement européen a voté en fanfare la fin des ventes de voitures thermiques et hybrides neuves dès 2035. Dans cette mesure phare du plan mis en avant par l’Union Européenne pour « lutter » contre le réchauffement climatique et réduire les émissions de gaz à effet de serre, un détail a défrayé la chronique.

Il semblerait qu’une question ait longuement divisé le parlement européen...que faire des voitures de luxe et comment éviter de froisser les ultras riches adeptes de bolides à plusieurs millions d’euros ? Une question à laquelle les députés ont finalement su répondre avec un amendement quelque peu particulier.

Cet amendement « dit Ferrari » -ça ne s’invente pas- stipule que l’ensemble des constructeurs automobiles devront se plier à cette nouvelle règle, à quelques exceptions près.... En effet, les constructeurs présentant « moins de 1000 véhicules immatriculés au cours d’une année civile », ou ceux représentant « jusqu’à 10 000 voitures particulières nouvellement immatriculées au cours d’une année civile », pourront obtenir des dérogations.

En clair, ce n’est ni plus ni moins une loi d’exception pour les riches et leurs voitures de luxe que le parlement a voté. Rappelons néanmoins qu’en 2016 un classement de minuteAuto classait dans les 5 voitures les plus polluantes de la planète, 3 modèles de la marque ferrari et deux autres modèles de luxe. Comble de l’absurde et de l’irrationnel ce sont donc les voiture les plus polluantes du monde qui pourront continuer à rouler et qui bénéficieront d’une exception.

Cet nouvel exemple montre une nouvelle fois à quel point la transition énergétique vitale pour la survie de notre planète ne pourra pas se faire entre les mains des capitalistes. Cette nouvelle démonstration d’une écologie de classe révèle encore que face aux intérêts de la planète et du plus grand nombre, les ultras riches sont prêts à toutes les absurdités possibles pour défendre leurs profits et leurs intérêts. Et le plus rapidement possible.



Mots-clés

#NosViesPasLeursProfits   /    Union Europénne   /    Écologie   /    Patrons-voyous   /    International   /    Politique