^

Politique

Acte 23 à Bordeaux. Les Gilets Jaunes poursuivent la mobilisation ’’pour l’honneur des travailleurs’’

Pour ce nouvel acte, encore une manifestation conséquente des Girondins : plus de 5000 personnes se sont réunies dans les rues pour exprimer leur volonté de poursuivre la mobilisation. Une nouvelle fois avec de nombreuses interpellations…

samedi 20 avril

Contrairement à l’acte 22, où différents cortèges s’étaient formés pour ensuite se regrouper, le départ de ce 23ème acte était plus incertain. Les manifestants se sont finalement retrouvés place de la Bourse comme depuis le début de la mobilisation. Le cortège s’est assez vite élancé : les forces de l’ordre étaient massivement présentes, elles n’ont pour autant pas procédé aux contrôles sur la Place comme cela a été le cas les deux dernières semaines.

Le cortège remonte alors le Cours Victor Hugo où un cordon de CRS bloquait l’accès à la rue Sainte Catherine. Les Gilets Jaunes ayant l’habitude de prendre la rue commerciale ont cherché à passer le cordon, faisant reculer les forces de l’ordre, la réponse fût directe : deux grenades lacrymogènes lancées en cloche au milieu de la foule :

Le cortège a repris sa route vers la place de la Victoire, en passant par le cours Aristide Briand. Le choix a ensuite été fait de prendre le cours de la Somme, la manifestation s’est donc dirigée vers les boulevards. Toujours suivie par les forces de l’ordre qui ont à plusieurs reprises envoyés des gaz sur l’arrière du cortège.

Suite à un nouveau passage par la place de la Victoire, le cortège s’est dirigé vers la rue Sainte Catherine. Plusieurs interpellations ont été effectuées, puis au niveau de la place du Général Sarrail de nombreuses grenades lacrymogènes sont envoyées dans la foule alors que les commerces et passants ne s’y attendaient pas tant la manifestation était paisible. Ce nouvel épisode de répression a forcé les manifestants à se disperser. Mais les Gilets Jaunes avaient anticipé le dispositif répressif qui mettrait fin à la manifestation, le mot avait donc était donné : rendez-vous 18 heures place de la Bourse.

Après ce nouveau rassemblement, il y eut un nouveau départ de cortège vers les Quinconce, le long des quais. Rapidement, les forces de l’ordre répriment à nouveau sans raison. Encore de nouvelles interpellations, qui monte le bilan à 11 pour la journée (d’après la préfecture). Plusieurs GLI F4 ont également été lancées, ainsi que des gaz lacrymogènes. Cette fois, les manifestants se dispersent pour de bon, le rendez-vous est donné pour l’acte 24.




Mots-clés

Acte 23   /    Gilets jaunes   /    Bordeaux   /    Politique