×

Retraites

31 janvier : le mouvement contre la réforme des retraites s’ancre et s’élargit partout en France

A la mi-journée, le premier élément à retenir de la deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites est le suivant : le mouvement contre la réforme des retraites continue à se massifier dans toute la France, montrant un enracinement et un renforcement de la colère.

Damien Bernard

31 janvier 2023

Facebook Twitter

Après un 19 janvier historique, la mobilisation continue à se massifier !

Alors que la manifestation parisienne très compacte vient de commencer, il est clair que le mouvement qui a débuté le 19 janvier contre la réforme des retraites se maintient et continue même à se massifier dans de nombreuses villes en France.

On comptait ainsi ce matin plus de 150 000 manifestants à Marseille (contre plus de 100 000 le 19 janvier), 80 000 manifestants à Toulouse selon les syndicats (50 000 le 19 janvier), 40.000 au Havre (30 000 le 19 janvier), 35 000 à Rennes, 30.000 à Montpellier (24 500 le 19 janvier), mais aussi 25.000 manifestants à Nice (20 000 le 19 janvier). Dans des villes moyennes comme Tarbes, les manifestants étaient deux fois plus nombreux (16 000 manifestants contre 8 000 le 19 janvier). A Auch, on compte 6 500 personnes contre 6 000 le 19, tandis qu’à Agen 7 000 manifestants ont été comptabilisés contre 6700 le 19. À la Réunion, le nombre de manifestants triple quasiment avec 10.000 personnes mobilisées contre 4000 le 19 janvier. A Paris enfin, plus de 500 000 manifestant ont pris la rue ce mardi, soit 100 000 de plus que le 19.

Alors que le 19 janvier avait été la journée de démarrage d’un mouvement social la plus importante quantitativement de ces 30 dernières années, la hausse constatée du nombre de manifestants ce 31 janvier dans des grandes villes comme Toulouse ou Marseille et dans de nombreuses villes moyennes constitue ainsi le premier fait marquant de la journée. Une dynamique qui montre que la colère contre la réforme se renforce et continue à s’ancrer, s’étendant même à de nouvelles villes comme en témoigne l’augmentation du nombre de rassemblements déclarés ce 31 janvieret à de nouveaux secteurs, notamment dans la jeunesse où les cortèges étaient bien plus fournis ce mardi.

Les rues font le plein, la grève se maintient globalement

Alors que de nouveaux manifestants hésitants ont fait le pas de se mobiliser suite au succès du 19 janvier, le succès de la journée laisse supposer un taux global de gréviste au moins aussi important qu’à l’occasion de la précédente date de mobilisation. C’est le cas notamment dans le secteur privé, comme le pointe Laurent Berger : « c’est très mobilisé dans le privé et dans plein de secteurs, comme la métallurgie, le bâtiment et les travaux publics, dans des métiers de service à la personne, la santé, le social parce que ces travailleurs-là savent que travailler deux ans de plus est très difficile. »

Du côté des secteurs stratégiques, la grève a été une nouvelle fois très massive dans les raffineries avec de nombreux sites à plus de 80% de grévistes et l’entrée dans la bataille des raffineurs de Lavera (Petroineos), dans les Bouches-du-Rhône, qui n’étaient pas mobilisés jusqu’alors.

Chez EDF, le taux de gréviste se maintient globalement à 40,3 % de grévistes (contre 44,5 % le 19 janvier), d’après la direction. Un niveau important, dénotant une colère très forte dans le secteur. Du côté des cheminots et des traminots, la mobilisation est en légère baisse avec un taux de grévistes de 36,5 % à la SNCF selon les syndicats. Une mobilisation qui a tout de même impacté très fortement le trafic des métros, RER et trains.

Plus tôt dans la matinée, le SNES-FSU, syndicat majoritaire du second degré, a annoncé que « pour la deuxième fois en dix jours, la grève est majoritaire dans le second degré ». Une mobilisation toujours importante, mais en baisse par rapport au 19 janvier où le SNES-FSU avait annoncé un taux de 65% de mobilisation chez les professeurs de collèges et lycées.

Le cortège parisien s’élance, quelles seront les suites ?

Alors que le cortège parisien s’élance, la mobilisation en forte hausse ce 31 janvier montre que la colère continue à s’enraciner et à s’élargir. La journée de mobilisation pourrait ainsi battre les records historiques comptabilisés par la police en 2010, témoignant du caractère toujours plus massif du mouvement contre la réforme des retraites.

Une massivité qui ne doit cependant pas masquer les contradictions du mouvement, notamment sur le plan de la grève. Si la grève et la mobilisation s’étendent au niveau national, on n’observe en effet pas de dynamique expansive de la grève dans les secteurs les plus stratégiques. Ici, la responsabilité de la stratégie de pression mérite d’être discutée, cela d’autant plus que la question du plan de bataille qui va être annoncé à l’issue de la réunion de l’intersyndicale sera cruciale pour la suite du mouvement.


Facebook Twitter
Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

Répression chez InVivo : 120 syndicats apportent leur soutien à Christian Porta, délégué CGT

Répression chez InVivo : 120 syndicats apportent leur soutien à Christian Porta, délégué CGT

Toulouse. 3 salariés de GSF-Propreté licenciés après avoir dénoncé du racisme à la Cité de l'espace

Toulouse. 3 salariés de GSF-Propreté licenciés après avoir dénoncé du racisme à la Cité de l’espace

Forvia, géant de l'automobile, supprime 10 000 postes pour payer ses actionnaires

Forvia, géant de l’automobile, supprime 10 000 postes pour payer ses actionnaires

Grève des aiguilleurs les 23 et 24 février : les salaires continuent d'attiser la colère cheminote

Grève des aiguilleurs les 23 et 24 février : les salaires continuent d’attiser la colère cheminote

Montpellier. Dans le travail social, une semaine de grève et mobilisation contre le manque de moyens

Montpellier. Dans le travail social, une semaine de grève et mobilisation contre le manque de moyens

Vague de faillites d'entreprises en Europe : un record depuis la crise de 2008

Vague de faillites d’entreprises en Europe : un record depuis la crise de 2008

Les médias contre la grève à la SNCF : une campagne au service du patronat

Les médias contre la grève à la SNCF : une campagne au service du patronat